Cathode-ray Tube Amusement Device

#1

:joystick::joystick::joystick::joystick::joystick: Bonjour et bienvenue dans le Cathode-ray Tube Amusement Device ! :joystick::joystick::joystick::joystick::joystick:

Ce sujet a pour but de tous nous réunir autour de cette passion dévorante qui est de faire des jeux !

Vous pouvez publier vos idées de jeux, les avancées de vos projets en cours, demander de l’aide ou la proposer, partager, mettre en commun en somme participer à une Belle Entraide™ comme on les aime.

Pour que vous ne vous sentiez plus seul face à votre script tout bugé ou unity qui vous fait la gueule :dizzy:

:white_small_square::white_small_square::white_small_square::white_small_square::white_small_square::white_small_square::white_small_square:85106588:white_small_square::white_small_square::white_small_square::white_small_square::white_small_square::white_small_square::white_small_square:

2 Likes

#2

45721848_768387306849664_7309642722673950720_n
<3 merci <3

0 Likes

#3

Cool.

cool cool…

2 Likes

#4

Salut !

J’ai commencé à faire un jeu cet été, qui n’a pas encore de nom, et je me remet en ce moment à travailler dessus. C’est dur à pitcher mais je veut essayer, en quête de la Belle Entraide™ et de retours.

friend1

le jeu se déploie sur un écran cathodique aimanté, ce qui va corrompre les couleurs des ronds colorés tout en laissant le noir et le blanc du personnage intact. Le jeu prendra le format de l’écran en question, il peut s’adapter dynamiquement a un changement de ratio.

Pour ce qui est du son, le jeu est pour l’instant muet, mais je réfléchi a un système pour qu’un son soit généré indépendamment, en temps réel, par rapport a ce qu’il se passe a l’écran. J’aimerais bien quelque chose qui qui sonne comme cet album de Boards of Canada.

On contrôle le personnage vaisseau/cerf volant/bateau/fusé/poisson via deux cable que l’on tire, idéalement fixés sur les cotés de l’écran. En tirant le cable de gauche on accélère vers la gauche, en tirant celui de droite on accélère vers la droite, en tirant les deux en même temps on accélère tout droit. J’ai tout fait pour que les contrôles évoquent des mouvements de cerfs volant, en plus minimaliste. On ne peut donc se déplacer qu’en décrivant des courbes, ou en fonçant a l’infini, tout droit. L’espace est clos, il se limite a l’écran, on est transporté au point opposé si on atteint la limite.

friend4

Le système est pensé pour tourner en continu: on ne peut pas mourir, on ne peut pas recommencer. On continue la partie d’un·e autre joueur·se, et on laisse en héritage notre progression aux suivant·e·s.
Dans l’attente de l’utilsateur·trice suivant, le vaisseau continue de dériver, a l’infini, seul.

Les seules traces un tant soit peu durable que le joueur peut laisser après son passage sont les étoiles/fleurs/personnages colorés. Elles apparaissent minuscule, n’importe ou dans l’espace du jeu, se déplacent doucement, et diminuent constamment jusqu’a disparaitre. Si le joueur s’en approchent, elles grandiront et ralentiront, si il s’éloigne elles elles reprendront leur lent rétrécissement. Si le joueur touche leur coeur/centre/noyau elles disparaissent.

friend2

Je pense qu’il y aura différentes approches au jeu, selon les joueurs: une fois qu’ils auront compris le fonctionnement, certains essayeront d’éclater les bulles le plus tôt possible, alors que d’autres essayeront d’en conserver le plus possible, comme sur le premier gif, et trouver un trajet qui permet de maintenir cette grappe/bouquet/amas/cluster.

Sur ce projet, j’ai voulu faire un jeu qui s’inscrive dans la carewave, mais de manière assez discrète. Ici, l’idée de care est devenue extrêmement abstraite et j’ai voulu la réduire à son minimum: en s’approchant d’une entité, elle grandit, en la laissant, elle tend a disparaitre, en allant à son centre, on la détruit. Le but du jeu est de frôler ces individus, si le joueur veut qu’iels prospèrent. Mais toutes ces idées, je veut que les joueurs les forment eux mêmes, et que le message du jeu ne puisse être perceptible qu’en jouant soi même, en expérimentant la fragilité de ces formes, et en choisissant, peut être, d’en prendre soin.

Voili voilou ! J’espère que ca fonctionnera en tout cas.

3 Likes

#5

Bonjour !

J’ai eu une idée de jeu il y a quelque semaines, et maintenant que j’ai écris une grosse partie des scénarios et des dialogues j’ai décidé de partager un peu mon avancement et le principe du jeu.

One night (titre provisoire) est un jeu sur le harcèlement de rue.

keepwalkiin

Chaque partie correspond à un retour de soirée en ville où il faut rentrer chez soi. Parfois on se fait suivre, parfois on se fait aborder ou insulter parfois il ne se passe rien.

Plusieurs choix peuvent s’offrir à vous, passez par les chemins éclairés ou des raccourcis qu’on ne connais pas mais que l’on nous à conseillé.

Augmentez la musique de vos écouteurs pour noyer les sons de la ville où gardez les sur vos oreilles sans sons pour rester vigilants au moindre bruit.
Répondez à vos agresseurs poliment/sèchement ou ignorez les.

J’ai déjà écris plusieurs type d’agresseurs et d’agressions qui apparaîtront au joueur aléatoirement.

Deux types d’actions sont possibles :

  • Celles qui réduisent le niveau de stress :

appeler un ami

écouter de la musique sur son tel ou juste mettre ses écouteur pour rester alerte

s’allumer un clope

ouvrir une application sur son téléphone

se recouvrir (remettre veste, descendre jupe) ? (j’ai des doutes)

  • Celles qui permettent aux joueurs de déverser un peu de leur colère/frustration :

répondre aux harceleurs (soit de manière polie soit une insulte)

prendre en photo le harceleur (menacer d’appeler la police)

crier au monde qu’on en a marre

courir ?

Le jeu ne se fini que lorsque on décide de ne plus y jouer ou si on arrive pas à gérer le niveau de stress de la jeune femme que l’on incarne, je pensais même à faire en sorte que le jeu se désinstalle si on met son avatar dans des situations trop dangereuses, trop souvent.

marche%20logo

Voila en gros le pitch, maintenant je n’ai plus qu’a m’y mettre !

2 Likes